Non, cette vidéo ne montre pas des militaires français aux côtés de terroristes

Une ancienne vidéo d’un exercice militaire entre Barkhane et l’armée nigérienne faussement présentée comme preuve d’une collaboration entre les groupes armés terroristes et la force française.  

 Dans une vidéo de 32s publiée sur le profil TikTok amarramat0 le 19 août 2023 avec plus de 26 000 vues, l’on aperçoit une vingtaine d’hommes motorisés vêtus de tenues militaires aux côtés de deux autres individus de peau blanche donnant des instructions. Dans la même vidéo, l’on distingue également une ambulance et un pick-up. Si la qualité sonore ne permet pas de distinguer clairement ce que disent les hommes motorisés, l’on entend par contre l’un de ceux qui semblent être des instructeurs déclarer clairement : « Karim avance jusqu’à mon véhicule pour faire la colonne ». Dans les groupes WhatsApp, la légende indique « URGENT l’armée française fait entrer les terroristes habillés en tenue militaire nigérienne, ils traversent le fleuve du côté du Bénin et rentrent  au Niger. On leur donne le treillis des militaires nigériens Urgent”. Nous avons vérifié.

Les recherches inversées d’image effectuées à partir de captures d’écran, n’ont abouti à aucun résultat sur l’antériorité de la vidéo.  Seulement des partages de la même vidéo sur Twitter avec l’identifiant TikTok amarramat0 sur la vidéo. C’est le cas de ce tweet qui enregistre plus de 145.800 vues. 

Sous la publication du profil TikTok ammarramat0, un commentaire posté par l’utilisateur Ledoux affirme qu’il s’agirait d’une vidéo montrant une formation de militaires nigériens. Il ajoute sans plus de précisions que la formation concernait des forces spéciales et s’est tenue en 2021. Les tentatives d’entrer en contact avec Ledoux ont été vaines.

Capture d’écran du commentaire sous la vidéo publiée sur TikTok par le profil ammarranat0

Capture d’écran d’un autre commentaire sous la vidéo publiée sur TikTok par le profil ammarranat0

 

Contacté par mail, l’État-major de l’armée française a indiqué ne pas disposer d’éléments suffisants « d’éléments suffisants pour établir le contexte précis de cette vidéo, notamment le lieu et la date ». L’armée française admet cependant que des soldats français qui portent le patch de l’opération Barkhane apparaissent sur la vidéo. Une opération qui a pris fin en novembre 2022. Conclusion, la vidéo est antérieure à cette date.  

L’État-major de l’armée française a affirmé que : “ le service fact checking de France 24 avait travaillé également sur cette vidéo fin août. Ils nous avaient alors précisé que, d’après une de leur source sur place, la vidéo montrerait en réalité des militaires nigériens, possiblement formés par des militaires de l’opération Barkhane, à Agali, près de Dosso, au Niger”.

Relation tendue entre la France et le Niger

Depuis le coup d’Etat du 26 juillet 2023 contre le président nigérien Mohamed Bazoum, les relations entre Paris et Niamey se sont détériorées.

En août les nouvelles autorités nigériennes du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP) avaient demandé le départ de l’ambassadeur de France Sylvain Itté de leur territoire. C’ est le 26  septembre que le diplomate a effectivement quitté le Niger.

Critiquée par une partie de l’opinion nigérienne et par le CNSP, les forces militaires françaises au Niger ont entamé leur retrait exigé par les autorités nigériennes. 

 

Conclusion 

 

La vidéo largement partagée en août 2023 et présentée comme des soldats français aidant des terroristes à s’infiltrer est sorti de son contexte. Il s’agit plutôt d’exercice militaire entre des soldats de l’armée nigérienne et ceux de l’opération Barkhane. La vidéo a été réalisée avant le 9 novembre 2022, correspondant à la fin de l’opération Barkhane.  

 

Cet article a été produit dans le cadre d’une formation d’initiation en fact-cheking dispensée par Fasocheck à des journalistes au Mali.

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous seriez peut-être intéressé par :

𝐅𝐞𝐦𝐦𝐞𝐬, 𝐝é𝐬𝐢𝐧𝐟𝐨𝐫𝐦𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐞𝐭 𝐦é𝐝𝐢𝐚𝐬 : 𝐛𝐫𝐢𝐬𝐞𝐫 𝐥𝐞 𝐜𝐞𝐫𝐜𝐥𝐞 𝐯𝐢𝐜𝐢𝐞𝐮𝐱 𝐝𝐞𝐬 𝐬𝐭é𝐫é𝐨𝐭𝐲𝐩𝐞𝐬

𝐅𝐞𝐦𝐦𝐞𝐬, 𝐝é𝐬𝐢𝐧𝐟𝐨𝐫𝐦𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐞𝐭 𝐦é𝐝𝐢𝐚𝐬 : 𝐛𝐫𝐢𝐬𝐞𝐫 𝐥𝐞 𝐜𝐞𝐫𝐜𝐥𝐞 𝐯𝐢𝐜𝐢𝐞𝐮𝐱 𝐝𝐞𝐬 𝐬𝐭é𝐫é𝐨𝐭𝐲𝐩𝐞𝐬

Presqu’invisibles dans les actualités médiatiques au Burkina Faso, les femmes sont désormais victimes des faux narratifs qui tendent à ruiner les acquis engrangés en matière d’égalité des droits. Après avoir

avril 24, 2024
Paludisme : carte d’identité du vaccin RTS,S 

Paludisme : carte d’identité du vaccin RTS,S 

L’arrivée de ce vaccin dans plusieurs pays africains draine son lot de fausses informations sur internet. Que sait-on du nouveau vaccin antipaludique RTS,S/AS01 (RTS,S) ?

février 6, 2024
Cancer : ces faux remèdes tout aussi toxiques que la gangrène

Cancer : ces faux remèdes tout aussi toxiques que la gangrène

Fasocheck a retrouvé des traces d’un oncologue indien du nom de Sumant Gupta, directeur du Metro cancer institute oncology & onco surgery, un centre de recherches et de traitement de cancer à New Delhi, en Inde.

février 5, 2024