Mali : ces deux photographies montrent vraiment l’armée malienne à Kidal ?

Au Mali, la tension entre l’armée nationale et les groupes d’ex-rebelles séparatistes monte d’un cran. Le 3 octobre 2023, le compte X de Tchad One a publié trois images sorties de leur contexte comme preuve de l’entrée à Kidal des Fama.

« Après 9 ans, l’armée malienne remet les pieds à Kidal. On apprend que les terroristes et leurs sponsors sont en débandade. », a publié le 3 octobre Tchad One sur X (ex-Twitter). Ce média se décrivant « indépendant », localisé au Tchad, a illustré sa publication par trois photographies. L’une montre l’entrée de Kidal, une région malienne située au nord du pays à la frontière avec l’Algérie. Les deux autres clichés montrent chacun des militaires maliens ainsi que des matériels militaires. Notre vérification porte sur ces deux dernières. Une rapide recherche inversée d’images, via l’outil Google Lens, permet de se rendre compte qu’elles ont été sorties de leurs contextes exact. 

Opération conjointe des forces armées maliennes et de Barkhane

Sur la première photo, l’on voit des militaires maliens posant près d’un pick-up, avec armes. Quatre sont arrêtés à côté de ce véhicule peint aux couleurs de l’armée nationale. Trois d’entre eux brandissent leurs armes en l’air et un autre arrêté à l’extrême, à droite sur la photo. Les deux autres éléments visibles sur le cliché : l’un au volant et l’autre à l’arrière. Cette photo a été utilisée pour illustrer plusieurs articles de presse. Dans cette publication de Voice of Africa (VOA), la légende qui l’accompagne indique qu’il s’agit d’une « opération conjointe menée fin juin dans le Gourma au Mali » et que la « photo a été publiée le 6 juillet 2018 » sur le X de l’état-major des armées. 

Photo publiée conjointement le 10 février 2023 par la Radio de la Minusma et l’armée nationale 

La seconde photo, quant à elle, montre une colonne des soldats maliens ainsi que de nombreux véhicules militaires sur le goudron. Elle a été publiée conjointement Mikado FM, la radio de la Minusma (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali), et l’état-major malien le 10 février 2020. « Mali : l’armée malienne a entamé ce lundi son déploiement vers la région de Kidal. L’opération bénéficie du soutien de la mission de l’ONU au Mali qui appuie la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation. », avait indiqué à cette date, à 18 :29 GMT, Mikado FM sur son compte X, accompagné de la photo. À la même heure, le X des forces armées maliennes avait publié la même photo avec plusieurs autres dans une série de publications. 

 

Qu’est-ce qui se passe actuellement  au Mali ?

À la demande des autorités maliennes, le conseil de sécurité de l’ONU avait acté la fin de la MMinusma. Ce processus de retrait doit prendre fin le 31 décembre 2023. Plusieurs bases de la Mission onusienne sont déjà rétrocédées à l’État malien, source de tensions sur le terrain entre l’armée malienne et les ex-mouvements rebelles. Depuis la rétrocession de la base à Ber, début août, dans le nord du pays, les tensions entre l’armée malienne et les groupes d’ex-rebelles séparatistes, notamment de la Coordination des mouvements de l’Azawad, se sont accentuées.

Cette semaine, des informations relayées dans la presse font état d’un mouvement de l’armée malienne vers Kidal, fief des ex-groupes séparatistes. C’est dans ce contexte que le média Tchad One a publié ces deux photos, objet de notre vérification, comme preuve de l’arrivée des forces armées maliennes à Kidal. Alors qu’en réalité, ce sont des vieilles images qui n’ont rien à voir avec les tensions en cours. L’état-major malien communique régulièrement sur ses plateformes digitales concernant ses opérations et son actualité. Pour le moment, aucune information officielle de leur part n’a annoncé leur entrée à Kidal. 

 

Conclusion 

Faux ! Ces images ne montrent pas des soldats maliens à Kidal après avoir repris la ville. La première image publiée en 2018 montre une opération conjointe menée entre l’armée malienne et Barkhane en fin juin dans le Gourma au Mali. La seconde image datant de 2020 est celle de l’armée malienne entamant un déploiement vers la région de Kidal. Ces deux contenus sont sortis de leur contexte. 

 

Auteur

Sagaibou Bilal

 

Cet article a été produit dans le cadre d’une formation d’initiation en fact-cheking dispensée par Fasocheck à des journalistes au Mali.

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous seriez peut-être intéressé par :

𝐅𝐞𝐦𝐦𝐞𝐬, 𝐝é𝐬𝐢𝐧𝐟𝐨𝐫𝐦𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐞𝐭 𝐦é𝐝𝐢𝐚𝐬 : 𝐛𝐫𝐢𝐬𝐞𝐫 𝐥𝐞 𝐜𝐞𝐫𝐜𝐥𝐞 𝐯𝐢𝐜𝐢𝐞𝐮𝐱 𝐝𝐞𝐬 𝐬𝐭é𝐫é𝐨𝐭𝐲𝐩𝐞𝐬

𝐅𝐞𝐦𝐦𝐞𝐬, 𝐝é𝐬𝐢𝐧𝐟𝐨𝐫𝐦𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐞𝐭 𝐦é𝐝𝐢𝐚𝐬 : 𝐛𝐫𝐢𝐬𝐞𝐫 𝐥𝐞 𝐜𝐞𝐫𝐜𝐥𝐞 𝐯𝐢𝐜𝐢𝐞𝐮𝐱 𝐝𝐞𝐬 𝐬𝐭é𝐫é𝐨𝐭𝐲𝐩𝐞𝐬

Presqu’invisibles dans les actualités médiatiques au Burkina Faso, les femmes sont désormais victimes des faux narratifs qui tendent à ruiner les acquis engrangés en matière d’égalité des droits. Après avoir

avril 24, 2024
Paludisme : carte d’identité du vaccin RTS,S 

Paludisme : carte d’identité du vaccin RTS,S 

L’arrivée de ce vaccin dans plusieurs pays africains draine son lot de fausses informations sur internet. Que sait-on du nouveau vaccin antipaludique RTS,S/AS01 (RTS,S) ?

février 6, 2024
Cancer : ces faux remèdes tout aussi toxiques que la gangrène

Cancer : ces faux remèdes tout aussi toxiques que la gangrène

Fasocheck a retrouvé des traces d’un oncologue indien du nom de Sumant Gupta, directeur du Metro cancer institute oncology & onco surgery, un centre de recherches et de traitement de cancer à New Delhi, en Inde.

février 5, 2024