Affirmation

Selon une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, Philippe Poinsot, le Coordinateur du système des Nations-Unies en Côte d’Ivoire a feint de se faire vacciner contre la Covid-19 et ne l’a donc pas été en vrai.

 

Résultats

Quand bien même sur la vidéo, l’infirmière ne lui injecte pas le vaccin,   Philippe Poinsot, a été bel et bien vacciné, plus tôt avant l’arrivée des reporters de la RTI qui pour se rattraper ont demandé de simuler sa vaccination.

 

Alors que la Côte d’Ivoire a entamé sa campagne de vaccination contre la Covid-19 depuis le 1er mars 2021, une vidéo devenue virale fait croire que Philippe Poinsot, le  patron de l’Onu en Côte d’Ivoire n’a pas été vacciné.  Et pourtant.

 

Sur la vidéo  qui dure  54 secondes,  l’on voit distinctement grâce aux procédés combinés du ralenti et du zoom, une infirmière mimant la vaccination d’un homme, Philippe Poinsot, le représentant résidant du Système des Nations-Unies en Côte d’Ivoire. La seringue censée contenir la solution est vide et l’infirmière n’a pas appuyé sur l’extrémité du piston.

 

 

 

Selon des internautes, le diplomate n’a pas été vacciné. Pour eux, il ne s’agit là que d’une manœuvre dont le but est d’inciter les populations africaines à se faire vacciner massivement contre la Covid-19, là où les promoteurs du vaccin, les occidentaux notamment, se dérobent. Le représentant de l’ONU en Côte d’Ivoire a-t-il vraiment été vacciné contre la Covid-19 ? Fasocheck a vérifié pour vous.

 

Quelques commentaires sur Twitter sur la vidéo virale

 

Quelle est l'origine de la vidéo ?

 

Fasocheck a examiné la vidéo virale pour en trouver l’origine. Elle est en fait extraite d’un reportage de 3,30mn réalisé par le journaliste Hermann Guivé  et diffusé le 22 mars 2021 au journal de 20h (à partir de la 13ème minute) de la Radiotélévision ivoirienne.

 

 

Ce jour-là, Philippe Poinsot et 487 autres travailleurs du système des Nations-Unies en Côte d’Ivoire se faisaient vacciner contre la Covid-19 dans un centre de vaccination installé au Parc des sports de Treichville à Abidjan.

 

JT du 20h de la RTI du 22 mars 2021

 

La Côte d’Ivoire, l’un des premiers pays ouest-africains à avoir reçu 504.000 doses du vaccin AstraZeneca/Oxford, a lancé sa campagne de vaccination le 1er mars 2021.

 

La preuve par la photo 

 

Face aux polémiques à propos de la vidéo mettant en doute la vaccination de son représentant, le bureau des Nations-Unies en Côte d’Ivoire, a dans un communiqué sur  sa page Facebook officielle le 26 mars 2021 indiqué, photos à l’appui,  que :

« M. Philippe Poinsot s’est bel et bien fait vacciner contre la COVID-19, le lundi 22 mars 2021, au palais des sports de Treichville, en compagnie de chefs d’agence et de collègues des Nations Unies. »

 

Pour étayer ses affirmations, le système des Nations-Unies Côte d'Ivoire a publié le carnet de vaccination anti-covid-19 de son représentant. Il y est marqué « 22 mars 2021 » comme date d’injection de la première dose. La seconde est prévue pour le « 22 avril 2021 ».

 

Carnet de vaccination de Philippe Poinsot 

 

Outre le carnet de vaccination de Philippe Poinsot, le système des Nations-Unies Côte d'Ivoire a également publié  des photos de la séance de vaccination.

 

Sur l’une des photos, dans un angle de prise de vue différent de celui du reportage présenté à la RTI, l’on aperçoit une infirmière  injectant une substance dans le bras gauche du haut-fonctionnaire onusien.

 

Fasocheck a demandé et obtenu auprès du bureau des Nations-Unies en Côte d’Ivoire cette même photo qu’il a analysée avec l’outil en ligne Pic2map.

 

Les métadonnées de l’image montrent qu’elle a été prise le lundi 22 mars 2021 à 12:14:45. C’est aussi ce même jour que Hermann Guivé, le reporter de la Radiotélévision ivoirienne, a réalisé son sujet.

 

Résultats de l'analyse des métadonnées de la photo

 

Contacté par Fasocheck, le journaliste n’a pas fourni les rushes de son reportage et s’est refusé à tout commentaire, préférant se référer au communiqué du bureau des Nations-Unies en Côte d'Ivoire.

 

Une reconstitution qui tourne mal

 

Comment expliquer alors la différence de scènes observées entre sur la vidéo virale sur les réseaux sociaux et la photo fournie par l’ONU Côte d’Ivoire ? Fasocheck a soumis la vidéo pour analyse à deux experts en audio-visuels, Dimanche Yaméogo et Gidéon Vink. Résultats : les deux experts sont unanimes. D’abord sur l’authenticité de la vidéo.

 

« Il n'y a aucune trace de manipulation de l'image, aucune coupe dans l'image ou autre élément qui laisse penser à ce qu'il y a manipulation quelque part. On ne peut que constater que l'ambassadeur n'a pas été "piqué" sur ces images. Ce qui ne veut pas dire qu'il n’a pas été vacciné », a attesté Gidéon Vink.

 

Quant à la différence observée entre la scène vidéo et la photo, a décortiqué Dimanche Yaméogo, elle peut s’expliquer par une mise en scène demandée par le journaliste ou le caméraman afin de rattraper une séquence qu’ils n’ont pas captée à temps. 

 

« Le geste de l’injection est peut être passé et le caméraman ou le journaliste a demandé à l’infirmière de le reprendre pour les besoins du reportage, parce qu’il n’a pas pu l’enregistrer au moment des faits » a-t-il suggéré.

 

Dans la pratique du journalisme télévisuel, mettre en scène des protagonistes d’un événement en leur demandant de simuler des actions est courant.

 

« Ça me rappelle un peu les nombreuses occasions où on a demandé à un chef de l'Etat ou un ministre, de serrer les mains de son invité, encore, et encore,... jusqu'à ce que tout le monde ait fait son image. En photo ça passe, en vidéo ça fait bizarre. C'était peut-être à la RTI d'expliquer ou d'utiliser la "bonne partie" non reprise », a témoigné Gidéon Vink.

 

Des  sources à la RTI ont crédité les analyses des experts audiovisuels. Elles ont confirmé à Fasocheck que les deux reporters sont arrivés après que Philippe Poinsot a déjà été vacciné. Ils lui ont alors demandé de simuler sa vaccination.

 

En conclusion, Philippe Poinsot, le représentant des Nations-Unies en Côte d’Ivoire, a été vacciné contre la Covid-19 ainsi que 487 de ses collègues le 22 mars 2021. La vidéo extraite d’un reportage de la RTI et diffusée sur les réseaux sociaux est authentique et n’a pas été manipulée à des fins de montage, tout comme les photos de la vaccination de Philippe Poinsot. La différence observée entre la vidéo et la photo s’explique par une mise en scène orchestrée par le reporter et le cameraman de la RTI en vue de rattraper la séquence  de vaccination de Philippe Poinsot.

 

 

Ange Lévi Jordan MEDA

Fasocheck

 

Leave a comment

Filtered HTML

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <img> <h2> <h1> <h3> <div> <span> <section> <b> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <p> <table> <td> <tr>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.