Affirmation

« Dans beaucoup de pays du Sahel tout est centralisé au niveau de la capitale. Si je prends l’exemple du Burkina, 52% des fonctionnaires ou des agents de l’Etat sont concentrés dans la capitale et le reste du pays se partage les 48%. » Maïmouna Mbow Fam, représente de la Banque mondiale au Burkina Faso.

Résultats

Globalement correct. Le taux de fonctionnaires exerçant dans la région administrative du Centre est de 54,70% selon les statistiques officielles les plus récentes du ministère de la Fonction publique sur la période 2016 à 2018. 

 

« 52% des fonctionnaires ou des agents de l’État sont concentrés dans la capitale et le reste du pays se partage les 48% » a déclaré la représente de la Banque mondiale au Burkina Faso, Maimouna Mbow Fam. Ces propos ont été tenus au cours d’un panel organisé par Expertises France le 15 juin 2021 à Ouagadougou sur l’économie des zones fragiles.

 

Quelles sont les sources de Maïmouna Mbow Fam ?

 

Fasocheck a contacté Maïmouna Mbow Fam qui a indiqué que les données qu’elle a communiquées proviennent d’une étude de son institution consacrée aux pays du G5 Sahel et intitulée « évaluation des risques et de la résilience dans la région du Sahel »L’étude date de février 2020.

 

 Elle a déclaré ne pas pouvoir « partager le rapport car c’est indiqué qu’il est seulement à usage officiel. Il faudrait se rapprocher des Autorités pour l’avoir. »

 

Néanmoins, Maïmouna Mbow Fam a précisé à Fasocheck ce qu’elle entendait par capitale : « il faudrait comprendre capitale au sens large du terme. »

 

Au Burkina Faso, il s’agit de la région administrative du Centre dans laquelle est située Ouagadougou, la capitale politique du pays.

 

Pour étayer ses propos, Maïmouna Mbow Fam a fourni à Fasocheck un extrait de l’étude avec un tableau contenant des données récoltées entre 2016 et 2019.

 

Tableau fourni par la Banque mondiale

 

Fasocheck a pu, par ses propres moyens, consulter ladite étude qui est restée  au stade de draft et n’a donc jamais été publiée officiellement. Le document contient effectivement le chiffre avancé par Maïmouna Mbow Fam, sans pour autant indiquer la source de leurs chiffres ou la méthode de calcul. L’étude révèle que depuis les années 1990, dans les pays du Sahel, « les ressources publiques restent fortement concentrées dans les capitales et zones urbaines ». Elle recommande un déploiement plus équitable des ressources humaines et financières à travers les régions. 

 

Fonctionnaire et agent de l’État, c’est qui ?

 

Selon la loi 081 du 24 novembre 2015 relative au statut de la Fonction publique, « est fonctionnaire d’Etat, toute personne qui, nommée à un emploi permanent des administrations centrales et déconcentrées de l’Etat ou des institutions publiques dont le personnel est régi par la présente loi, a été titularisée dans ledit emploi après une période de stage probatoire d’une année au moins ».

 

Le statut de fonctionnaire de l’Etat ne s’applique pas « aux militaires, aux paramilitaires, aux magistrats, ni aux auxiliaires de justice, ni aux enseignants–chercheurs, ni aux enseignants hospitalo-universitaires, ni aux chercheurs régis par d’autres lois ».

 

Même si ces derniers n’ont pas le statut de fonctionnaire de l’Etat, ils sont comptabilisés dans les effectifs des fonctionnaires et agents dans l’annuaire statistique.

 

Combien de fonctionnaires y a-t-il dans la région du Centre ?

 

Moyenne des effectifs des fonctionnaires du Burkina de 2016 à  2018

 

Pour vérifier la déclaration de Maïmouna Mbow Fam sur les effectifs des fonctionnaires de l’État et leur répartition géographique, Fasocheck a consulté les données contenues dans l’annuaire statistique du ministère de la Fonction publique du travail et de la protection sociale pour la période 2016 à 2018. Ces données, validées par le ministère, sont les plus récentes et renseignent également sur la répartition géographique des fonctionnaires.

 

Cependant elles ne sont pas désagrégées en fonction des villes d’affectation des agents et se limitent à des statistiques régionales au point que l’on ne puisse pas à partir de ces chiffres déterminer le nombre de fonctionnaires à Ouagadougou.

 

Le Burkina Faso est organisé en 13 régions administratives, elles-mêmes constituées de 45 provinces. Fasocheck s’est donc contenté des données de la région administrative du Centre à laquelle appartient Ouagadougou.

 

Pour déterminer le taux des agents publics de l’État dans la région du Centre, Fasocheck a dans un premier temps calculé leur taux annuel de 2016 à 2018 et en a par la suite estimé un taux moyen.

 

Année

Effectif total  des fonctionnaires au Burkina Faso

Effectif des fonctionnaires dans la région du Centre

%

2016

172 251

90 878

 

52,75

 

2017

184 550

100 168

 

54,27

2018

196 077

111 946

 

57,09

 

Moyenne sur les 3 ans

54,70

 

Tableau comparatif des effectifs des fonctionnaires entre 2016 et 2018

 

Sur la base des statistiques de 2016 et 2018, Fasoheck a calculé la moyenne des effectifs de la fonction publique par ministère et a dressé la liste des quatre ministères ayant le plus grand nombre d'agents.

 

Sources : statistiques de 2016 et 2018 de la fonction publique

 

Conclusion

 

En se fondant sur les statistiques officielles les plus récentes du ministère de la Fonction publique sur la période 2016 à 2018, le taux de fonctionnaires exerçant dans la région administrative du Centre est de 54,70%.  Ce chiffre représente les fonctionnaires affectés dans la région administrative du Centre, qui en plus de Ouagadougou englobe les communes de Komki-lpala, Komsilga, Koubri, Pabré, Saaba, Tanghin-Dassouri.

 

La déclaration de Maïmouna Mbow Fam selon laquelle « 52% des fonctionnaires ou des agents de l’État sont concentrés dans la capitale » est sous-estimée, même si globalement correcte.

 

Chekeurs 

Isidor Bouda

Josiane Da

Editeur

Boureima Salouka

Leave a comment

Filtered HTML

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <img> <h2> <h1> <h3> <div> <span> <section> <b> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <p> <table> <td> <tr>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.