Type d'actualité: 
Sécurité
Image à la une: 

 

Confronté à d’intenses attaques terroristes depuis 2016 et secoué par des conflits intercommunautaires, l’Etat Burkinabè, pour suppléer ses carences en maillage sécuritaire du pays, a confié une partie de la sécurisation et de la défense de son territoire à des civils, appelés Volontaires pour la défense de la patrie (VDP), institués officiellement le 21 janvier 2020, par vote à l’unanimité des 127 députés à l’Assemblée nationale.

 

Qu’est-ce qu’un VDP ? Quel est son rôle ? Comment sont-ils organisés ? FasoCheck, vous propose cette fiche d'info, première d'une série de fiches qu'il produit sur des sujets présents dans le débat électoral.

 

C’est quoi un VDP ?

 

Selon l’article 2 du décret 2020-0115 portant statut du VDP, est considéré comme tel « une personne de nationalité burkinabè, auxiliaire des forces de défense et de la sécurité, servant de façon volontaire les intérêts sécuritaires de son village ou de son secteur de résidence en vertu d’un contrat signé entre le volontaire et l’Etat ».

 

La mission des VDP est de « contribuer, au besoin par la force des armes, à la défense et à la protection des personnes et des biens de leur village ou de leurs secteurs de résidence ». Ils n’ont pas vocation à poser des actes de police judiciaire ou de maintien de l’ordre.

 

Qui peut être VDP ?

 

Peut être VDP tout individu âgé d’au moins 18 ans, physiquement et psychologiquement apte, de bonne moralité, et résidant dans le village ou secteur dans lequel il souhaite être engagé.

 

Comment sont recrutés les VDP et pour quelle durée?

 

L’article 3 du décret relatif au statut des VDP indique que la candidature pour être VDP est assujettie à l’approbation préalable des populations locales. Et l’article 6 dudit décret ajoute que le VDP est recruté au niveau de son village ou de son secteur de résidence sous « l’égide » du ministère de la Défense nationale et des anciens combattants.

 

La durée d’engagement est d’un an renouvelable tout au plus cinq fois. Mais l’administration a le droit de renouveler un contrat de VDP à titre exceptionnel.

 

Les VDP reçoivent une formation militaire initiale de 14 jours. La formation est continue sur toute la durée du contrat et intègre les aspects comme la discipline et le respect des droits humains.

 

Comment sont organisés les VDP et que gagnent-ils?

 

Les VDP sont commandés par l’armée régalienne. Ils sont organisés par groupe (GVDP) dont les membres sont issus soit du même village, soit du même secteur. Le chef de chaque groupe est désigné par ses pairs. Ils peuvent être contrôlés par la hiérarchie militaire ou par les populations dont ils sont issus.

 

Selon un arrêté fixant leurs avantages financiers et en nature, chaque groupe de VDP a droit à 200 000 francs CFA payés par l’Etat pour son fonctionnement. Il peut aussi recevoir des dons de personnes physiques ou morales à hauteur maximale de 35 000 francs CFA. Au-delà, l’acceptation du don doit faire l’objet de procédure administrative.

 

En cas d’invalidité durant la période du contrat, le VDP perçoit une prime de 25 000 francs CFA par mois sur 5 ans non renouvelable. L’Etat prend aussi en charge à hauteur de 100 000 francs CFA les frais d’inhumation du VDP décédé et ses ayant droit touchent un million de francs CFA payés en une seule fois.

 

Combien de VDP compte le Burkina Faso ?

 

Fasocheck n’a pas pu obtenir des chiffres sur le nombre exact de VDP engagés au Burkina Faso, quand bien même ils sont pris en charge sur le budget de l’Etat. Les services de l’armée entretiennent l'omerta.

 

Toutefois, selon des chiffres de The Armed Conflict Location & Event Data Project, rapportés dans un article publié le 30 octobre 2020 par le Groupe de recherche et d’information sur la paix et la sécurité (GRIP) , 62 VDP ont été tués par les groupes armés entre janvier et septembre 2020. Un autre l’a été le 29 octobre 2020 a mentionné l’armée dans son bulletin hebdomadaire du 26 octobre au 1er novembre 2020.

 

Risques?

 

Selon le Grip, l’incorporation dans la sphère sécuritaire comporte des risques en favorisant la circulation des armes auprès de populations civiles. Autre inquiétude : la mutation possible des VDP en groupes armés en cas d’absence de politiques de démobilisation. Par ailleurs, des organisations de défense de droits humains ont accusé des VDP d’exactions contre des civils.

 

Fasocheck

IsCovid19: 

Leave a comment

Filtered HTML

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <img> <h2> <h1> <h3> <div> <span> <section> <b> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <p> <table> <td> <tr>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.