Type d'actualité: 
Santé
Image à la une: 
  
 
 
Les mesures visant à endiguer la propagation de la Covid-19 dans nombre de pays africains ont contribué à reléguer au second plan les campagnes de vaccination de routine, pourtant nécessaires pour la préservation de la santé des populations les plus vulnérables notamment les femmes et les enfants. Pour ne pas compromettre les progrès déjà réalisés dans ce domaine ces dernières décennies, il est urgent de remobiliser l’ensemble des acteurs clés. 
 
Le réinvestissement collectif en faveur de la vaccination de routine est rendu d’autant plus nécessaire que les effets négatifs induits par la Covid-19, viennent faire échos à un ensemble d’obstacles préexistants, regroupant les perceptions erronées, le manque de connaissances et d'informations fiables des parents à propos de la vaccination. En outre, la désinformation en cours tant dans l’espace social, dans les médias traditionnels que sur les réseaux sociaux, constitue un obstacle majeur à la tenue régulière et réussite des campagnes de vaccination de routine  dans les pays africains.
 
Ainsi, afin de contribuer à la réalisation de cet objectif majeur de santé publique en Afrique, Speak Up Africa, à travers son initiative « Des lignes pour un impact », lance un programme de renforcement de capacités sur la vaccination de routine à l’attention des journalistes  du Burkina Faso, de la Côte d’ivoire, du Niger, du Sénégal et du Tchad. L’initiative vise à soutenir la production d’informations factuelles sur la vaccination de routine.
 
Fasocheck Expertises, organisme spécialisé dans le développement média et la formation des journalistes en Afrique a été chargé par Speak Up Africa pour mettre en œuvre ce programme de renforcement des capacités des journalistes sur la vaccination de routine.
 
A cet effet Fasocheck Expertises lance cet appel à candidature pour la sélection de 05 journalistes dans 5 pays en Afrique de l’Ouest et du Centre (Burkina Faso, Sénégal, Côte d’ivoire, Niger et Tchad) pour prendre part à ce programme.
 
A propos du programme
 
Le programme  vise à renforcer les capacités des journalistes dans le traitement  de la vaccination de routine  tout en les incitant à œuvrer dans le cadre d’un réseau de journalistes  qui seront les champions de la vaccination en Afrique francophone. Pour cela, le programme prévoit d’augmenter et dynamiser la production d'articles de presse, de reportages factuels sur la vaccination de routine.
 
Les journalistes sélectionnés bénéficieront dans un premier temps d’une formation en présentiel de 05 jours à Ouagadougou au Burkina Faso sur la couverture médiatique de la vaccination de routine en Afrique. La seconde phase du programme prévoit un suivi par mentorat sur six mois des participant(e)s sélectionné(e)s au cours desquels ils/elles produiront et publieront des sujets pertinents sur la vaccination de routine. Les participant(e)s sélectionné(e)s recevront une allocation de 2500 USD d’aide à la production d’articles, de reportages factuels sur la vaccination de routine. 
 
Le contenu de la formation
 
 Unité 1 : la vaccination de routine : ce que les journalistes doivent savoir
 
 Au cours de cette unité de quatre sessions, les participants à travers des exercices de groupe, des brainstormings et des lectures individuelles, apprendront à approfondir leurs connaissances sur la vaccination de routine, ses enjeux en terme de politiques publiques, les défis logistiques et de sécurité sanitaire y relatifs, mais également  à mieux cerner les rôles des différents acteurs chargés de la mise en œuvre de ces campagnes. Au cours de cette unité les participants apprendront l’historique de la vaccination de routine en Afrique en le liant à l’évolution des perceptions et des attitudes des populations. 
 
 
Unité 2 : Retour aux fondamentaux du journalisme factuel
 
Articulée autour de trois sessions, cette unité dédiée à une révision des classiques du genre informatif permettra aux participants d’apprendre à rester ancrés dans la factualité pour un traitement journalistique plus juste des campagnes de vaccination. 
 
 
 
Unité 3 : Le fact-checking appliqué à la vaccination routinière
 
Consacrée exclusivement au fact-checking, à ses techniques et à ses méthodes, la troisième unité articulée autour de quatre sessions, vise à initier les participants à ce nouveau genre rédactionnel utile pour contrer la désinformation relative à la vaccination.
 
Unité 4 : Production  et diffusion virale
 
Comprenant trois sessions, l’unité 4 relative à la production et à la diffusion virale de contenus de qualité, vise à entretenir les participants sur les formats innovants du mobile journalism et le podcast mais également à leur montrer comment est-ce qu’ils peuvent tirer profit du potentiel des médias et des réseaux sociaux  pour garantir une viralité et  avoir un impact plus grand de leurs productions.
 
Unité 5 : Engagement communautaire en faveur de la vaccination de routine
 
La cinquième unité de la formation consistera à accompagner les participants à devenir des champions dans la promotion de la vaccination de routine dans leur communauté à partir des outils et des stratégies de plaidoyer/communication qui leur seront dispensés. Au cours de cette unité, chaque participant élaborera son plan de réinvestissement et d’engagement personnel en faveur de la vaccination de routine. Enfin, dans une approche co-constructive, participants et formateurs œuvreront à jeter les bases d’un réseau de journalistes engagés pour la vaccination de routine.
 
Conditions de candidature : 
 
Peuvent postuler à cette bourse, les journalistes exerçant dans des médias professionnels du Burkina Faso, de la Côte d’ivoire, du Niger, du Sénégal et du Tchad. Ils/Elles devront remplir les conditions suivantes :
 
- justifier d’au moins 3 années d’expérience professionnelle ;
 
- une lettre de motivation justifiant son intérêt pour les questions de santé ;
 
- fournir un document signé du responsable de sa rédaction ou de son organe l’autorisant à prendre part au programme, et dans lequel elle s’engage à diffuser les productions ;
 
- présenter un CV et 3 exemplaires de ses productions (donner les liens URL pour les médias en ligne, les scans pour la presse écrite, les fichiers audios pour la radio, les vidéos pour la télé) ;
 
- joindre une copie de passeport valide.
 
Les candidatures féminines sont vivement recommandées.
 
Le dossier de candidature complet est à envoyer à l’adresse fasocheck.bf@gmail.com et obligatoirement en copie à  papamomar.toure@speakupafrica.org
 
Le délai de candidature est fixé au  Vendredi 11 mars (inclus), 23h59 (GMT)
IsCovid19: 

Leave a comment

Filtered HTML

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <img> <h2> <h1> <h3> <div> <span> <section> <b> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <p> <table> <td> <tr>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.