Type d'actualité: 
Santé
Image à la une: 

Photo : Vaccin covid19 par Ali Raza_Pixabay

 

Seul pays ouest-africain sans doses de vaccins jusque-là, le Burkina Faso, grâce à l’initiative Covax, recevra les jours à venir 1 380 000 doses d’AstraZeneca désormais appelé Vaxzevria.

 

Le Burkina Faso est attributaire de 1 380 000 doses de vaccins AstraZeneca dans le cadre l’initiative Covax (Covid-19 Vaccines Global Access), a appris Fasocheck, fin mars 2021, sur le site d’information humanitaire, Reliefweb, propriété de l’OCHA (Bureau de la coordination des affaires humanitaires).

 

Capture du site d’information humanitaire Relief Web, le 12 avril 2021

 

 

Développée à travers un partenariat entre Gavi (l’Alliance du Vaccin), l’OMS, l’UNICEF et la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI), l’initiative Covax vise entre autres à permettre 92 pays à faible revenu à avoir accès au vaccin. 1,8 milliard de doses de vaccins COVID-19 ont été  financées  à  cet effet.

 

Les doses attribuées au Burkina Faso seront produites par le laboratoire indien Serum Institute of India (SII/AZ) a précisé Gavi à Fasocheck.

 

Quand et comment va-t-il être acheminé au Burkina ?

 

Alors que la date de livraison de la dotation du Burkina Faso n’est pas encore connue, le ministère de la Santé, a dans un communiqué publié le 9 avril 2021 annoncé avoir validé un plan de déploiement et de vaccination contre la Covid-19, sans précision sur le type de vaccin.

 

L’acheminement  des vaccins fournis par la COVAX accuse un retard que Gavi a expliqué dans une déclaration publique par l’augmentation de la demande en vaccins en Inde, pays producteur.

 

«Nous prévoyons que les livraisons prévues pour mars auront lieu dans les semaines à venir. L'Unicef, notre partenaire de livraison Covax, transportera les vaccins vers les pays à faible revenu recevant des vaccins, après quoi les gouvernements en assumeront la responsabilité», a indiqué Gavi à Fasocheck.

 

A la date du 09 avril 2021, selon le programme actualisé du tableau de bord de l’Unicef, aucune dose n’a été encore expédiée sur le Burkina Faso.

 

 

Qui en priorité ?

 

 

Le 26 mars 2021 déjà, lors d’une conférence de presse, le Dr Brice Bicaba, coordonnateur du comité sectoriel « Santé » de la riposte à la Covid-19, indiquait  que la dotation du Covax correspondait au besoin de 20% de la population totale du Burkina Faso, estimée à 20 487 979 habitants dont 3,4% de personnes âgées de 65 ans et plus, selon le dernier recensement de 2020.

 

Pour une allocation équitable des vaccins,  l’OMS explique que  dans l’immédiat et pour la majorité des pays, la distribution d’un nombre de doses égal à 20 % de la population est suffisante pour préserver le système de santé et réduire le taux de mortalité lié à la Covid-19. D’où la recommandation  du groupe consultatif stratégique des experts de l’OMS sur la vaccination, d’administrer  le vaccin en priorité aux :

 

- agents de santé de première ligne en contact avec les malades ;

 

- aux personnes âgées de plus de 65 ans ;

 

- les personnes  à risques de moins de 65 ans souffrant de problèmes de santé sous-jacents qui les exposent à un risque plus élevé de décès. 

OMS : Vaccine Topic Five

 

Au Burkina Faso, les données épidémiologiques fournies par le ministère de la santé sur la Covid-19, à la date du 3 avril 2021, indiquent que l’âge moyen des quelque 12 817 personnes ayant contracté le virus est de 38,19 ans. Quant aux 150 personnes décédées de la Covid-19, 70%  d’entre elles avaient 60 ans et plus.

 

Fasocheck n’a pu avoir accès au profil épidémiologique complet, notamment les informations sociodémographiques et les facteurs de comorbidité des malades et des personnes décédées de la Covid-19.

 

Entre le 7 mars 2020, apparition de la maladie au Burkina Faso et le 3 avril 2021, 479 personnels de santé ont contracté la Covid-19 dans l’exercice de leurs fonctions.

 

Gratuit ?

 

 

Si les doses de vaccins fournies aux 92 pays pauvres concernés par l’initiative Covax sont gratuites,  il est cependant probable que « les bénéficiaires soient également tenus à partager une partie des coûts des vaccins COVID-19 et de la livraison », a précisé Gavi à Fasocheck.

 

Quelle sera donc la quote-part du Burkina Faso ? Les tentatives de Fasocheck pour obtenir des réponses au niveau des ministères de la Santé et de la Communication sont restées vaines jusque-là.

 

Face aux journalistes, fin mars 2021, le Dr Brice Bicaba indiquait qu’au-delà des vaccins fournis par le Covax, l’Etat travaillait à acquérir le reste des vaccins avec son budget.

 

Pour l’année 2021, le Burkina Faso prévoit consacrer 13,52%  de son budget soit 266,080 milliards FCFA au secteur de la santé. Cette allocation n’indique cependant pas quel montant exact sera accordé à l’achat de vaccin contre la Covid-19.

 

Lire aussi : Covid19 Vaccins: Le Burkina, seul pays d'Afrique de l'Ouest sans doses

 

Fasocheck

IsCovid19: 

Leave a comment

Filtered HTML

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <img> <h2> <h1> <h3> <div> <span> <section> <b> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <p> <table> <td> <tr>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.