Absent de l’actualité depuis son évacuation en France, Djibril Bassolé refait surface à la faveur d’un article sur son présumé activisme diplomatique. Un  retour sous le feu des projecteurs qui draine du faux.