Affirmation

« 90% de jeunes de moins 21 ans consomment et la cigarette et le cannabis au Burkina ».

Propos attribués au Pr Georges Ouédraogo, chef de l’unité de sevrage tabagique de l’hôpital Yalgado Ouédraogo par le journal en ligne LeFaso.net.

Résultats

Incorrect. Il s’agit plutôt de 90% des 25 jeunes de moins de 21 ans qui fréquentent l’unité de sevrage tabagique de l’hôpital Yalgado Ouédraogo de Ouagadougou. Les propos du Pr Georges Ouédraogo ont été mal rapportés.

 

Des propos mal rapportés par LeFaso.net et attribués au Pr Georges Ouédraogo, font faussement croire que 90% des jeunes de 21 ans consomment à la fois le tabac et le canabis au Burkina Faso.

 

« 90% de jeunes de moins 21 ans consomment et la cigarette et le cannabis au Burkina ». Ces propos ont été attribués au Pr Georges Ouédraogo, chef de l’unité de sevrage tabagique de l’hôpital Yalgado Ouédraogo par le journal en ligne LeFaso.net. Le Pr Georges Ouédraogo s’exprimait le 27 mai 2022 à Ouagadougou lors d’une conférence de presse en prélude à la commémoration de la journée mondiale sans tabac. 90% des jeunes de moins de 21 au Burkina Faso consomment-ils vraiment de la cigarette et du cannabis? Fasocheck a vérifié.

 

Capture d'écran faite sur le site du journal en ligne LeFaso.net

 

D’où provient ce chiffre ?

 

Fasocheck a contacté le Pr Georges Ouédraogo qui rejette les propos qui lui ont été attribués. Ces chiffres,  a-t-il expliqué, proviennent du bilan 2020-2021 de l’Unité de sevrage tabagique.

 

« Il ne s’agit pas de l’ensemble des jeunes de moins de 21 ans du Burkina Faso mais uniquement des fumeurs de 15 à 21 ans reçus à l’Unité de sevrage tabagique. L’effectif des jeunes de cette tranche d’âge comptabilisé dans le bilan est de 25 personnes» a soutenu le Pr Georges Ouédraogo. « Ces jeunes sont dans la plupart des cas, des élèves et des étudiants vivant dans des zones urbaines.» a-t-il précisé.

 

Fasocheck a pu obtenir un enregistrement de la conférence de presse qui confirme que le Pr Georges Ouédraogo faisait cas des jeunes patients de l’unité de sevrage qu’il dirige. « Dans ce centre, les moins de 21 ans que nous avons accueillis, 90% consomment et la cigarette et le cannabis » avait-il- déclaré.

 

Ecouter l'extrait de la conférence de presse du 27 mai 2022

 

Fonctionnel depuis 2017, l’unité de sevrage tabagique de l’hôpital Yalgado Ouédraogo accompagne les patients au sevrage tabagique et donne des consultations pour détecter d’éventuelles maladies liées au tabagisme afin d’assurer une prise en charge complète.  Depuis sa mise en fonction, le service a reçu 1400 clients.

 

La prévalence du tabagisme au Burkina Faso

 

Prévalence du Tabagisme au Burkina Faso selon les enquêtes STEPS de 2013

 

Au Burkina Faso, en 2013, lenquête Steps, qui n’avait pris en compte que les personnes âgées de 25 à 64 ans, avait révélé que le taux de prévalence du tabagisme au Burkina Faso était  de 19,8%. Chez les hommes, ce taux était de 29,2% contre 11,8% chez les femmes.

 

Pour les personnes âgées de 25 à 34 ans, le taux de prévalence du tabagisme était de 32,6% pour les hommes contre 5,7% pour les femmes.

 

L’enquête Steps est un outil de collecte de données de l'OMS pour la surveillance des facteurs de risque des maladies chroniques.

 

En juin 2021, le Burkina Faso a lancé sa dernière enquête STEPS, qui, cette fois-ci  prend en compte les individus âgés de 18 à 69 ans. Ses résultats ne sont pas encore disponibles.

 

Au Burkina Faso, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), a en 2021 officiellement lancé « M-Sevrage Tabac », un service fonctionnant à l’aide des téléphones portables. Il consiste à offrir des conseils et des orientations aux fumeurs désireux d’arrêter la consommation du tabac.

 

Conclusion

 

En se fondant sur les explications du Pr Georges Ouédraogo, chef de l’unité de sevrage tabagique du CHU Yalgado Ouédraogo, il ne s’agit pas de 90% des jeunes de moins de 21 sur l’ensemble du territoire burkinabè qui consomment et la cigarette et le cannabis mais plutôt de 90% des jeunes de 15 à 21 ans reçus à l’Unité de sevrage tabagique.

 

L’enregistrement de la conférence de presse confirme également que le Pr Georges Ouédraogo parlait des chiffres de son unité. La déclaration attribuée par Lefaso.net au Pr Georges Ouédraogo est erronée.

 

Checkeurs

Karim Bikienga

Donald Duwani

Editeur

Isidor Bouda

Leave a comment

Filtered HTML

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <img> <h2> <h1> <h3> <div> <span> <section> <b> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <p> <table> <td> <tr>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.